Le mot du PDG et du Président du conseil d'administration

En premier lieu, nous voulons souligner l’excellente contribution de monsieur Paul Saint-Jacques qui a décidé de se retirer du conseil d’administration au printemps 2016. Nommé au conseil en 2008, monsieur Saint-Jacques en a assumé la présidence à partir de 2012. À titre personnel et au nom des membres du conseil d’administration et de l’équipe de Technoparc Montréal, nous voulons chaleureusement remercier monsieur Saint-Jacques pour son dévouement et son grand apport au développement et au rayonnement de notre organisation.



Découlant des importantes mises en chantier en 2015, l’un des faits marquants pour le Technoparc en 2016 aura été l’implantation graduelle à partir du deuxième semestre des sociétés 4Degrés, Green Cross Biothérapeutiques Inc. et ABB Canada dans leurs nouvelles installations. Ces trois projets ont entraîné des investissements de 480 millions de dollars et l’ajout de 584 000 pi2 en nouveaux

bâtiments. Ce sont 1 000 emplois qui y seront localisés. Un autre fait marquant de l’année 2016 aura été le dévoilement du projet du Réseau électrique métropolitain (REM) par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ Infra) puisqu’il prévoit l’implantation d’une gare au coeur du Technoparc. Comme nous l’avons souligné dans notre mémoire déposé lors des audiences du BAPE, Technoparc Montréal accueille ce projet avec beaucoup d’enthousiasme. Le REM s’inscrit parfaitement dans nos orientations de développement favorisant la densification, le design, la qualité architecturale, la mixité et la mobilité durable. En outre, il renforcera l’attractivité de notre site et facilitera le recrutement de la main-d’oeuvre. Afin de prendre en compte l’arrivée du REM, notre organisation a poursuivi ses réflexions et ses travaux afin de soumettre prochainement aux autorités municipales un projet de nouveau plan directeur visant l’attractivité, l’accessibilité et le développement du Technoparc.



L’année 2016 a aussi été marquée par le début des travaux d’infrastructures pour desservir et mettre en valeur l’Éco-Campus Hubert Reeves et le parc-nature des Sources. L’Éco-Campus Hubert Reeves est un projet novateur et intégrateur, auquel l’une des plus grandes personnalités québécoises en sciences de l’environnement a prêté son nom et dont l’aménagement se fait dans le plus grand respect de la nature locale, notamment grâce à un concept architectural et urbanistique qui favorise l’insertion d’un cadre bâti en symbiose avec son contexte écologique. Nous avons aussi procédé en 2016 à l’ouverture officielle de notre nouveau centre d’affaires localisé au 2300 boulevard Alfred-Nobel, lequel permet d’accueillir des petites entreprises innovantes qui pourront se développer et grandir au sein de l’un des principaux parcs scientifiques et technologiques nord-américains. Le dévouement remarquable des membres du conseil d’administration doit être salué. Nous les remercions car, grâce à eux, la gouvernance et le fonctionnement de l’organisation ont été renforcés et sont appuyés sur de solides bases. 



Nos remerciements s’adressent aussi à la Ville de Montréal et à l’Arrondissement de Saint-Laurent pour leur appui. La notoriété dont a bénéficié Technoparc Montréal en 2016 repose beaucoup, bien évidemment, sur la bonne performance du personnel de Technoparc Montréal. Cette petite équipe fort dynamique a su aussi développer des collaborations et des partenariats porteurs d’autres succès à venir. Nous tenons à les féliciter du travail accompli et à les remercier. Les succès observés au Technoparc sont aussi tributaires de la contribution des autres développeurs ou entreprises oeuvrant sur le site. Nous adressons un coup de chapeau à tous nos autres collaborateurs, ainsi qu’à nos fournisseurs, nos clients et nos locataires. 

En 2017, Technoparc Montréal aura 30 ans ! Nous sommes confiants que cette année anniversaire sera non seulement source de fierté, mais se distinguera par de belles réalisations ! Elle marquera aussi le début d’un nouveau chapitre pour le développement du Technoparc car l’organisation, avec ses partenaires, veillera à le doter d’un nouveau plan directeur qui misera pleinement sur l’arrivée du réseau électrique métropolitain et les nouvelles tendances architecturales et urbanistiques favorisant un meilleur développement durable. Nous poursuivrons nos efforts afin de placer Technoparc Montréal à l’avant-garde des parcs scientifiques et technologiques du XXIe siècle et en concordance avec la révolution 4.0. Cela, au bénéfice de nos bailleurs de fonds, des entreprises qui s’établissent ici, et de l’économie montréalaise.

Jean-Luc Landry

Président du conseil d’administration

Mario Monette

Président-directeur général

 

 

Message